Praxis für Psychotherapie
Dr. Ricarda Scheffczyk

TARIFS – tout ce que vous devez savoir

Les indications ci-dessous se réfèrent au système de santé allemand. Il y a des constellations particulières – plutôt rares – qui permettent un remboursement en France (p. ex. les fonctionnaires). Le cas échéant, veuillez vous renseigner auprès de votre assureur français.

La plupart des assureurs privés remboursent intégralement les thérapies.

Le tarif habituel pour une séance de 50 minutes revient actuellement – selon les barèmes de tarification médicale (Gebührenordnung für Ärzte/GOÄ) à 92,50 €.

Le nombre de consultations remboursées par les caisses d’assurance maladie dépend des clauses convenues dans votre contrat. Veuillez contacter votre assureur avant de commencer une thérapie pour être sûr·e des conditions de la prise en charge (nombre de consultations possibles, conditions de la demande).

Si vous avez le statut de fonctionnaire allemand·e, vous avez aussi le droit de vous faire rembourser pour une psychothérapie. Veuillez contacter votre service d’allocation avant de commencer une thérapie pour demander les formulaires nécessaires.

Vous avez la possibilité de payer vous-même pour des prestations psychothérapeutiques, si vous voulez éviter d’attendre une place de traitement payé par la caisse maladie, ou si vous préférez, pour d’autres raisons, un règlement purement privé.

Dans ce cas, la facturation des consultations se fait habituellement selon les barèmes de tarification médicale (GOÄ) pour la TfP, soit 92,50 € par séance de 50 minutes. Les sommes dépensées pour des prestations de santé peuvent être déduites des impôts au-delà d’un montant fixé par la loi.

Si vous n’êtes pas encore sûr·e de vouloir commencer une psychothérapie, vous pouvez aussi profiter d’un suivi consultatif pour vous orienter.

Pour le suivi psychologique consultatif, la facturation se fait habituellement selon les barèmes de tarification médicale (GOÄ) pour la TfP, soit 92,50 € par séance de 50 minutes.

Commencer une psychothérapie s’accompagne malheureusement souvent de difficultés. La raison principale est le petit nombre de psychothérapeutes par rapport au besoin dans la population. C’est pourquoi les cabinets sont souvent bondés, une attente de plusieurs mois n’est pas rare. Ceci concerne surtout les thérapeutes conventionné·es par le système de santé publique, où l’assuré·e peut en principe se faire rembourser sans difficulté.

C’est la raison pour laquelle les assuré·es dans le public peuvent demander la prise en charge hors contrat pour une psychothérapie par le biais d’un « Kostenerstattungsverfahren ». Vous pouvez trouver la description de cette procédure un peu compliquée sur therapie.de. Je vous conseille donc de rechercher en parallèle dans le secteur public, parce que la procédure peut prendre plusieurs mois, et que beaucoup de caisses d’assurance maladie ne coopèrent malheureusement pas.